L’expérience de McDonald’s, Starbucks et Apple, des exemples inspirants pour votre entreprise.

Posez-vous la question, dans quelle industrie évoluez-vous et dans laquelle voulez-vous évoluez durant les prochaines années? Les grands de ce monde le font continuellement et ils réussissent à trouver des façons uniques d’élargir leurs affaires avec succès. Pourquoi pas vous alors!

C’est une nouvelle façon de voir l’innovation. Ça ne passe pas toujours pas la création d’un produit mais par une façon d’offrir une expérience complète à une clientèle via une approche qui sort des sentiers battus. Revoir son modèle d’affaires c’est rentable.

Voici un exemple de diversification en affaire : McDonald a tenté une expérience à l’extérieur de la restauration tout en continuant d’attirer une clientèle plus familiale. McDonald’s a tenté une intrusion dans le très lucratif et florissant milieu de la publication en ligne. En réfléchissant à un nouveau modèle d’affaire, il a innové en mettant de l’avant d’autres leviers importants sans créer un nouveau produit. Comment?

  • En développant un partenariat avec la maison de publication DK en Nouvelle Angleterre afin de devenir le plus large distributeur de livre en ligne pour enfant (basé sur les rapports de The Bookseller et The wire.).
  • En revoyant les façons de satisfaire les besoins de sa clientèle familiale existante via d’autres canaux de distribution soit l’application mobile. Il propose ainsi d’autres valeurs que les petits jouets habituels sans pour autant réinventer le produit (les livres en ligne).
  • En poussant plus loin la proposition de valeur du segment de menu santé et responsabilité sociale.

Happy meal McdoL’offre était alléchante et plutôt nouvelle pour ce géant de l’alimentation rapide. Pour une période limitée à l’achat d’un «Happy meal» il ajoute un code d’accès gratuit pour accéder à un livre en ligne chaque mois. Plus de 20 millions de nouveau lecteur ont semble-t-il été rejoint en seulement 2 semaines. Les enfants, via le support de leurs parents, allaient se connecter à l’application de McDonalds, Happymeal.com et ainsi pouvaient accéder à la librairie virtuelle de publication DK partenaire de ce projet. Les enfants ont donc pu lire, découvrir et explorer d’autres mondes en commençant par la série «World greatest cities» entre autre. Un petit livret imprimé «The Goat who ate everything» était aussi offert pour permettre une interaction via l’application Mcplay mobile, une autre façon d’interagir avec le consommateur.

D’entrée de jeu, nous pourrions nous demander en quoi la distribution de livre en ligne est en lien avec l’expertise de McDonald’s? L’intérêt est multiple :

  • Nouvelle technique de communication promotionnelle pour développer sa recherche de nouvelle clientèle et augmenter ainsi ses revenus
  • Cibler une nouvelle clientèle : McDonald’s se fait voir dans un autre segment de marché soit celui des menus plus santé, ce qu’elle cherche à développer de plus en plus.
  • Développer un partenariat qui lui permet d’ouvrir brièvement la porte à l’industrie de la distribution de livre virtuelle. Un marché lucratif et lié à une image de plus en plus orientée vers la responsabilité sociale.

Une ouverture que des compagnies, telle qu’Amazon, ont bien compris. Selon les propos de son dirigeant Russ Grandinetti, plus de la moitié des ventes de livres aux USA se fera en ligne dans un avenir prochain.

Un autre grand détaillant, Amazon, pense acquérir une partie des magasins de Sears et Kmart afin d’en faire des centres de distribution. Pour Amazon, il développe une autre façon de se différencier et d’innover: Trouver une façon d’améliorer l’habilité du consommateur à acheter en ligne en réduisant le délai de livraison et en lui facilitant l’accès à un centre de retour via un centre de distribution à proximité.  Ici, on met de l’avant la notion appelée «multi canaux» soit l’utilisation d’une variété de canaux pour rejoindre le client à différents niveaux tout au long de l’expérience complète. Du pré achat à la consommation finale.

Starbucks a aussi fait ce saut en distribuant et vendant de la musique dans ses magasins depuis 2004. Plus de 30 ans après sa fondation, les dirigeants de Starbucks ont voulu revoir leur modèle d’affaires afin d’élargir leur offre et revoir comment satisfaire une clientèle particulière toujours en évolution et désirant toujours plus. Comment lui offrir cette plus value tout en maximisant sa différenciation pour plus d’impact et de fidélisation de la clientèle? Maintenant. Starbucks est devenu un des détaillants incontournables dans la promotion des CD de musiciens émergents. Les trames musicales nouvelles jouées en magasin sont ainsi vendues et font dorénavant partie du «DNA» de Starbucks.

Nous constatons donc une forte tendances ces dernières années à voir de très gros détaillants de tous les milieux se redéfinir en tant que distributeur multi-usages.

De là l’importance de préciser dans quel type d’affaires vous évoluez? De vous définir à partir de vos capacités et expertises plutôt que seulement par vos produits.Hear music StarbuckTarbuck Music display

  • Starbucks, ayant été convaincu qu’ils n’évoluerait que dans le domaine du café cela les aurait privé de leur incursion dans le domaine de la musique et par la même occasion, aurait probablement privé de nouveaux musiciens d’une belle plateforme pour se faire connaître.
  • Apple evolutionApple, de la même façon, aurait pu se dire qu’elle était spécialisée que dans l’industrie des ordinateurs (ce qui l’a fait naitre) mais aurait probablement aussi évité de se lancer dans l’arène de la musique qui aujourd’hui représente sa vache à lait. Cette approche lui a permis de reprendre une place de choix sur le marché et attirer une nouvelle clientèle.
  • Drop new logistic wayAmazon a aussi élargit ses tentacules à l’extérieur de son industrie d’origine «les livres». Pour mieux satisfaire sa clientèle, elle a revu une façon de répondre à leurs besoins par une proposition de valeur et de nouvelles approches de distribution. Maintenant, elle travaille à développer un programme pour faire ses propres livraisons à partir de ses centres de distribution directement chez ses clients (consommateurs et entreprises). Bref une compétition directe dans la livraison à domicile vis-à-vis les compagnies telles que UPS et FedEx. Elle fait aussi une incursion dans la livraison robotisée en travaillant à un programme pilote de livraison par drone.

Pour bien se diversifier à l’intérieur de son industrie, il faut donc savoir penser plus large en terme d’expertise et voir comment nous pouvons offrir une valeur ajoutée à notre clientèle ou en toucher une nouvelle encore peu rejointe.

  • Si vous travaillez à offrir du café par exemple, une façon de voir plus large serait de penser en terme d’industrie. Élargissez votre réflexion à tout ce qui à trait à la boisson, au breuvage en général. Cela ouvrira des portes.
  • Si vous êtes dans l’automobile, peut-être regarder plus large l’industrie du transport et voir ce qui s’y fait.

Qu’est-ce que vos clients ont besoin et dans quelles circonstances sont-ils mal desservis? C’est là que vous pourrez en profiter pour vous diversifier sans que cela soit complètement déconnecté de vos produits et services pour lesquels vous êtes connus.

Il n’y a pas que les grandes corporations qui peuvent revoir leur modèle d’affaire. Si cette réflexion vous intéresse, vous pouvez communiquer avec moi pour des séances de travail et de formation en entreprise.

Source:

http://www.forbes.com/sites/jeremygreenfield/2013/10/10/mcdonalds-pioneering-ebook-distribution-models/